Tout sur le CATJA 

Le CATJA signifie Centre d’Accueil et de Transit des Jumeaux Abandonnés. Il a été créé en 1987 par Auguste Tsimindramana (aujourd'hui décédé) et son épouse Julie dans la région de Mananjary pour sauver les enfants nés jumeaux qui étaient alors rejetés par une partie de la population. Après le décès d'Auguste, Julie a continué courageusement à gérer le centre.

 

A partir de 1990, par la foi, l’orphelinat a accueilli des enfants de tous âges, en situation de détresse. 

 

L’abandon des jumeaux est une coutume d’origine africaine pratiquée dans 2 des 18 ethnies malgaches. Actuellement, il est pratiquement aboli et très peu d'enfants sont abandonnés pour cette raison. L'arrivée de jumeaux dans une famille peut cependant générer de gros soucis financiers. Avec l'augmentation de la pauvreté et l'absence de soutien social, la famille confie alors ces enfants au centre, parfois avec d'autres frères ou soeurs.

 

Aujourd'hui, le CATJA accueille environ 90 enfants âgés d'une semaine à vingt ans.

Un mot de Julie, la directrice du CATJA

"Je remercie Dieu qui m'a donné la force et la joie avec les enfants. Les enfants vont bien y compris les miens. Les résultats scolaires sont très bons cette année 2017 : Shalom, ma fille, a eu son BAC avec deux autres enfants du centre.

Merci pour les colis envoyés !

J’ai montré la vidéo des jeunes Amis Du Catja tournée à l’AG 2017. Au départ, les enfants n’étaient pas contents puisque je ne les ai pas fait adopter comme eux. Cependant, juste après le passage de la vidéo, une motivation à devenir meilleur était apparue sur leurs visages.


Ils disent que le problème pour trouver du travail est à peu près pareil ici ou ailleurs. L’effort est toujours demandé dans toutes les circonstances."

 

 « Allez, faites de toutes les nations des disciples » 


tel est le verset fondateur du CATJA, 

selon la parole de Jésus dans la Bible  
livre de Matthieu, chapitre 28 verset 19.